Djebel Akhdar / Wadi Mayh : Jezebel

mercredi 22 janvier 2020
richard

- Altitude maximale : 350m

- Dénivelé total : 200m

- Dénivelé des difficultés : 85m

- Cotation globale : TD- [5c+/5c]

- Cotation des longueurs : L1 : 5c+, L2 : 5c+.

- Qualité de l’équipement en place : Equipement très peu présent (1 sangle) ; Friends nécessaires : n° 0.5, 0.75, 1, 2 et 3.

- Bibliographie : Climbing in Oman – Jakob Oberhauser – Edition Panico Alpinverlag

- Récit de la sortie : Au Sud-Est de la Péninsule Arabique, entre désert et océan indien, s’étend le Sultanat d’Oman, un territoire stable, accueillant et bienveillant, à la beauté naturelle insoupçonnée. Terre de légende incarnée par Sinbad le marin, la reine de Saba et les mille et une nuits, Oman est un pays fier et préservé des excès de la modernité. Le Sultanat est porté par une histoire millénaire incarnée par les bédouins du désert. Il représente 5 000 ans d’histoire et de célébrations des traditions : le peuple vit et se souvient de son passé ancestral, d’où son attachement à la Terre du Sultan et aux reliefs montagneux si impressionnants. Pays de mer et de désert, Oman est aussi et assurément celui des montagnes, celles des monts Hajar. Entre rochers imposants, pics vertigineux, canyons profonds, palmeraies luxuriantes et wadi cachés, la nature est d’une beauté brute et sauvage, et offre un cadre de rêve à de nombreuses activités. Ici, on est saisi par la splendeur des immenses parois vertigineuses qui entaillent profondément les fonds de vallées, par les hautes aiguilles, tours et autres pinacles façonnés par l’érosion des temps. Avec son incroyable topologie verticale et son cadre naturel d’exception, ce vaste massif offre ainsi d’immenses murs raides et compacts, très propices à l’escalade. Pas étonnant si de nombreux grimpeurs occidentaux sont venus ici ouvrir un grand nombre d’itinéraires d’escalade, dont certains auront retenus toute notre attention afin de les répéter pour notre plus grand plaisir durant 10 jours juste magiques, dans un cadre à couper le souffle, entre ciel et montagnes, à la découverte de paysages sans cesse renouvelés. A peine réveillé par le Muézin, nous partons pour le « Wadi Mayh », et découvrir enfin ces escalades sauvages sur ce calcaire si étonnant. Nous avons suivi cette voie en TA, ouverte en octobre 1985 par R A Mc Donald et W. Wheeler, offrant une escalade esthétique, intéressante et variée en dalles, fissures et dièdres. Jakob Oberhauser commente dans le topo « A very good climb up this extraordinary line”. Une bien belle entrée en matière pour cette 1ère journée donc, avec de beaux moments passés sur le rocher, des points de vue sublimes, et en toute convivialité, avant de reprendre la route et rejoindre le Wadi Tiwi.


Commentaires

Statistiques

Visites

605 aujourd'hui
652 hier
224111 depuis le début
51 visiteurs actuellement connectés