Iráklio / Red Beach (Depuis Matala)

samedi 30 mai 2015
richard

- Altitude maximale : 84m (Col)

- Dénivelé total : 170m environ

- Distance : 2,5km environ

- Itinéraire : Matala (4m) → Col (39m) → Red beach → Col (39m) → Matala (4m)

- Bibliographie : Crète – Les plus belles randonnées entre mer et montagne – Rolf Goetz - Edition Rother - 2015

- Participant(s) : Cécile, Sarah et Timothée

- Récit de la sortie : Retour à Matala, pour découvrir la fameuse plage de Red Beach qui, depuis l’époque hippie, est l’une des plus connues de toute la Crète. Mais qu’à cela ne tienne, du fait d’un accès difficile sur un chemin rocailleux, cette superbe plage de sable fin aux reflets rougeâtres, se révélera être très peu fréquentée, ce qui fera bien évidemment notre bonheur. Un vrai moment de sérénité et de calme donc, avant de rejoindre l’effervescence d’Héraklion et de visiter l’incontournable site archéologique de Cnossos. Notre voyage s’arrêtera donc là, mais nous en reviendrons riche en expériences et profondément comblés par cette nature sauvage, ces plages paradisiaques, ce patrimoine historique, cet héritage mythologique et cette inéluctable douceur de vivre. Car il faut bien reconnaitre que cette île est bien magique, en réunissant histoire et traditions, culture et nature, plaisirs de l’exercice physique et de l’esprit, joies de la table et du partage. Que l’on plonge dans la mer ou dans l’antiquité, que l’on court les chemins escarpés ou les terrasses festives, la crête offre toutes ses richesses avec générosité. La crête est, à bien des égards, la quintessence de l’expérience grecque : la nature s’est montré ici prolifique et il y a quelque-chose d’indéniablement artistique dans la manière dont le paysage se déploie, des plages baignées de soleil aux canyons déchiquetés s’ouvrant sur une côte toute en criques et falaises. Aux confins de l’Europe et de l’Orient, dernier balcon rocailleux avant l’Afrique, la Crète est mythique à plus d’un titre, car elle est depuis toujours l’île des dieux. Et elle le reste encore, malgré des siècles d’invasions, malgré une histoire tourmentée et malgré le développement incessant du tourisme. Mais après tout, quand une île est d’essence divine, n’est-ce pas pour l’éternité ?


Commentaires

Statistiques

Visites

66 aujourd'hui
57 hier
176555 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés